Login :  Accès Abonnés
         Mot de passe :    Mot de passe ou login oublié
 

Retour à la page précédente

Règles d’or de la garde alternée

alternée

La garde alternée peut apaiser vos tout-petits. Très jeune, il s'interroge sur son rôle dans une rupture. Il aime ses deux parents et il craint de devoir prendre parti de l’un ou de l’autre. Partager la vie de chacun des deux parents lui donne des éléments d'assurance affective. Mais attention, la garde alternée exige le respect de certaines règles essentielles à l’équilibre de l’enfant :

    • Une bonne entente parentale : il faut que vous sachiez que les disputes entre les parents sont plus dommageables pour votre enfant que la séparation en elle-même. La garde alternée implique une communication respectueuse entre chaque parent. Vos efforts par le biais des échanges d’informations lui seront très bénéfiques. Des études montrent que, en cas de divorce ou de séparation, la fragilité de l'enfant vient principalement des disputes entre les parents.
    • Des règles communes : Les parents doivent veiller à être sur la même longueur d'onde en matière d'éducation. Certaines règles peuvent être différentes d'un foyer à l'autre, mais les principes de base doivent être décidés en commun. L'enfant a besoin de limites pour se structurer. C'est plus facile quand les règles sont connues et qu'il y a une continuité d'une maison à l'autre.

 

    • La proximité géographique : la résidence alternée vous implique de vivre sans être trop éloigné du parent respectif. En effet, des parents résidant dans deux régions différentes rendraient la garde alternée très difficilement réalisable. De plus, l’enfant étant scolarisé  dans la même école toute l’année, il est important que le temps de transport domicile-école ne soit pas trop déraisonnable.  De ce fait, votre enfant conserve ses habitudes. Tout n'est pas chamboulé d'une semaine sur l'autre.
    • Un territoire personnel pour l’enfant : l’enfant a besoin d’un territoire qui lui sa propre, par exemple une chambre à laquelle on ne touchera pas pendant son absence. Etre équipé dans les deux maisons permet à l’enfant de sentir immédiatement chez lui, d’être rassuré par son environnement familier. Il faut le laisser emporter tout ce qui peut aider sa transition d’une maison à l’autre : le doudou, des livres et jouets préférés, des vêtements, des équipements de sport. L’enfant a besoin d’une continuité dans son environnement.

 

    • Considération envers l’autre parent : votre enfant a reçu un double héritage. Dénigrer l'un de ses parents revient à le priver d'un des piliers de son identité. Partager son éducation en se concertant et en approuvant les principes de base (sur l’école, la politesse, les sorties, l’argent de poche…), c'est lui montrer au quotidien que vous estimez et respectez tout ce qu'il représente.
    • Respect de la notion d’attachement : La notion d'attachement pour un bébé est essentielle. Elle va de 0 à 3 ans environ. Certains spécialistes de la petite enfance préconisent d'attendre l'âge de 6 ans avant d'envisager une garde alternée, mais il est difficile de généraliser. Tout dépend de l'enfant.

Ce qui est sûr, c'est que le bébé ne doit pas être séparé de sa figure d'attachement, qui est généralement la mère (mais il arrive que le père se soit plus occupé du bébé et soit devenu son parent d'attache). Chez les plus jeunes, l'éloignement plus de deux jours de la figure d'attachement entraîne des troubles importants : réveils nocturnes, angoisses de l'abandon, troubles psychosomatiques, mal au ventre... Si un enfant présente ces troubles, il est préférable de remettre en cause la garde alternée.

 

Le rythme de garde adéquat : il est difficile de privilégier un rythme plutôt qu’un autre car il dépend de plusieurs paramètres tels que l'âge des enfants,  la situation géographique des deux maisons, les horaires professionnels des deux parents, la scolarité des enfants, la disponibilité des grands-parents… Toutefois il semblerait que le rythme une semaine/ une semaine, le plus fréquent, lui permette une bonne adaptation au rythme scolaire. Dans tous les cas, les parents doivent rester à l’écoute de leur enfant et s’adapter à sa situation pour en discuter ensuite et voir s’il y a des points à améliorer. Mieux vaut avoir la possibilité de moduler le calendrier intelligemment.

garde alternéegarde alternéegarde alternée

 

Un site pour les parents ayant des enfants en garde alternée. Informations au jour le jour des dépenses communes,
partage d'un agenda en ligne, recherche d'activités ludiques et accés au forum des abonnées ...

Marque déposé 2011 © Tous droits réservés   -   Contact Webmaster    -    Déclaration CNIL N°1479224   -    N° SIREN: 529-936-389